Johnny Hallyday et le grand banquet
forum alternant tout ce qui concerne Johnny Hallyday avec nous.

1992

Aller en bas

1992

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 09:38

Very Happy
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1992

Message par Hello le Jeu 27 Déc 2018, 20:16

Bercy 92 Live de Johnny Hallyday
Sortie 19 janvier 1993
Enregistré Septembre 1992 au Palais omnisports de Paris-Bercy

Label Philips

Bercy 92 est le 15e album live de Johnny Hallyday, il sort le 19 janvier 1993.
L'album est réalisé par Jean-Pierre Janiaud et Jannick Top.


L'album est également distribué en Laserdisc 30 cm - LDV
Il a été extraits de l'album les singles : 8 décembre 1992 : La guitare fait mal (version Bercy) - True to you (version Bercy) - La guitare fait mal (version live à Toulouse) 45 tours référence originale : Philips 864714 (le vinyle tourne sur une face en 45 tours et sur l'autre en 33).
CDS référence originale : Philips 864714-2
CD promo hors commerce La guitare fait mal référence originale .


Johnny, entre Que je t'aime et Gabrielle, chante une nouvelle chanson Tout donné. Après la première semaine, elle est retiré du tour de chant. Restée inédite, elle est publiée, de manière très confidentielle, en 2000, sur un CD de compilations.
De même, les premiers soirs, le titre Dans un an ou un jour est chanté, avant d'être retiré du récital ; elle demeure inédite dans sa version live. Ces deux chansons n'ont pas à ce jour, intégrées la liste des titres de l'album Bercy 92.
Le bluesman Luther Allison interprète un titre durant l'intermède musical, puis accompagne à la guitare Hallyday sur la chanson La guitare fait mal.



Intro Bercy 92 (instrumental) Érick Bamy, Jannick Top, Serge Parathoner

2.
Voyage au pays des vivants Long Chris Mick Jones, Tommy Brown

3.
Rock'n'roll attitude Michel Berger Michel Berger

4.
Ça ne change pas un homme Art Mengo Patrice Guirao

5.
Pour moi tu es la seule (Sweet Lovin' Mamma) Ralph Bernet (adaptation) Johnny « Guitar » Watson

6.
Quelque chose de Tennessee Michel Berger

7.
Hey Joe (Hey Joe) Gilles Thibaut (adaptation) Billy Roberts

8.
Tien An Men Ysa Shandy Jacques Cardona

9.
Je veux te graver dans ma vie (Got to Get You into My Life) Long Chris (adaptation) John Lennon, Paul McCartney

10.
La guitare fait mal Étienne Roda-Gil Claude Lemesle, Joe Dassin, Tony Joe WhiteNote 1

11.
La Musique que j'aime Michel Mallory Johnny Hallyday

12.
Diego libre dans sa tête Michel Berger Michel Berger

13.
True to you Chris Rea Chris Rea

14.
Dégage (Slow Down) Long Chris (adaptation) Larry Williams

15.
Que je t'aime Gilles Thibaut Jean Renard

16.
Gabrielle (The King Is Dead)) Long Chris, Patrick Larue (adaptation) Tony Cole (musician) (en)

17.
Derrière l'amour Pierre Delanoë Toto Cutugno

18.
L'envie Jean-Jacques Goldman Jean-Jacques Goldman

19.
Le bon temps du rock and roll (Old Time Rock and Roll) Michel Mallory (adaptation) George Jackson, Thomas Earl Jones III

20.
Je te promets Jean-Jacques Goldman Jean-Jacques Goldman

21.
Poème sur la 7e Philippe Labro Ludwig van Beethoven

22.
Blue Suede Shoes Carl Perkins Carl Perkins

23.
Be Bop a Lula Gene Vincent - Sheriff - Tex Davis - G. Vesta Gene Vincent - Sheriff - Tex Davis - G. Vesta

24.
Whole Lotta Shakin' Goin' On S. Davis - David Williams S. Davis - David Williams

Les musiciens du spectacle
Direction musicale : Jannick Top et Érick Bamy (assisté de Marc Rossi)
Batterie : Yves Sanna
Basse : Jannick Top
Percussions : François Constantin
guitares : Norbert Krief - Thibault Abrial
Claviers : Michel Amsellem - Thierry Tamain
Cuivres : Jacques Bessot - Éric Giausserand - Alex Perdigon - Bruno Ribera - Serge Roux
Chœurs : Carolyn Jones - Zeita Massiah - Mila Lumbroso - Érick Bamy



avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1992

Message par Hello le Mer 02 Jan 2019, 09:31





Johnny HALLYDAY - Bercy 92 (1993)


"Deux ans sans vous voir, c'est beaucoup trop long !". C'est le discours habituel de Johnny HALLYDAY entre deux chansons, souvent au début d'un show, un peu facile mais efficace. Et sincère. À l'heure où cette chronique est écrite et publiée, on se dit qu'il va falloir s'habituer désormais à vivre beaucoup plus de deux ans sans l'entendre, Johnny. On peut toujours le réentendre, grâce aux disques studio et live, aux souvenirs...

Bercy 92, c'est son dernier spectacle qui balise la période accordée à la plus grande salle de France, et l'avant-dernier avant le gros changement d'équipe. Musicalement, il est dirigé par Jannick Top pour la troisième fois et qui trouve enfin sa place en tant que bassiste. Ce qui promet non seulement de belles lignes rondes et profondes, un bon son lourd pour la 4 cordes, pas l'instrument qu'on remarque le mieux chez Johnny d'ordinaire, et également de belles réalisations modernes, qui mettent bien l'accent sur les claviers, nettement mieux qu'en 1987 par exemple.

Le concert vient à peine de commencer que Thierry Tamain et Michel Amsellem tirent leur épingle du jeu à travers une intro futuriste (hommage au Palais des Sports 82, dix ans plus tôt ?), avant que les guitaristes ne lancent une cavalcade rock qui rappelle "Eye of the Tiger". "Voyage au Pays des Vivants" est bien balancé dans une performance de stade, plus trucker-rock/rock FM que l'originale, un peu à la "Rosalie" de Bob SEGER. L'orgue de Tamain ronronne, la guitare de Nono rugit à chaque fin de refrain, jusqu'à ce que le sax vienne nous surprendre.

Ce dernier est plus en retrait que sur le live de 1990, ce qui n'est pas un mal, quand on sait que les claviers ressortent face à des guitares toujours fidèles à elles-mêmes. Il y a une certaine logique quand on sait que ce live rend hommage à un pianiste défunt... Bercy 92 a été capté en septembre, un mois après le décès de Michel Berger. Johnny lui rend un hommage vibrant en intro de "Quelque Chose de Tennessee", avec une humilité exemplaire, et pendant le couplet, on peut entendre les sanglots dans sa voix. Ce qui en fait d'emblée la plus belle version, parmi les innombrables.

Egalement, plus belle version de "Que Je T'aime" à mon sens, grâce aux arrangements de claviers d'abord. Johnny réussit son tour de chant habituel, mais la plus grande partie de la chanson est douce, la batterie, les cuivres et le fameux leitmotiv de synthé ne rentrent qu'après le deuxième refrain. Beaucoup de titres ont ainsi cette touche 90's, avec programmation, plages planantes en début de morceaux, prennent le temps de s'installer... Johnny veut tourner la page des années 80 cette fois-ci et le dernier album, Ça Ne Change Pas un Homme, lui en a donné une belle occasion.

Il y a une filiation à chanter "Tien an Men" aux côtés de "Diego", les orchestrations lourdes étant toutes jouées par le groupe cette fois, et aussi de belles surprises comme "True to You", où Johnny s'essaye à la pop-smooth (suave) de Chris REA avec un brio certain. Le live est plus varié que Dans la Chaleur de Bercy et n'oublie pas non plus le rock pur. De "Rock'n'Roll Attitude", lui aussi en format trucker-rock/de routier au medley final qui montre que le Patron veut mieux condenser les moments rétro et l'énergie qui carbure à la sueur, ce n'est, dans l'ensemble, que du bonheur.

Il nous ressort même un fond de tiroir, "Pour Moi Tu Es la Seule" et son texte intelligent, relique qui fermait au départ l'album Le Pénitencier (1964). Le solo de Nono vaut son pesant de cacahuètes, tout comme sur "La Musique Que J'Aime", étirée mais sans artifices, et "Hey Joe", autre moment fort du spectacle, plein de majesté avec ses arrangements pourtant très modernes, bravo Jannick ! Là de nouveau, il est difficile de ne pas être estomaqué par la puissance de Johnny au chant : sur "Je Veux Te Graver Dans Ma Vie", ou, à l'opposé, le "Poème Sur la 7ème", tout ce qu'il balance ! C'est admirable.

Certains titres le sont moins toutefois, "Le Bon Temps du Rock'n'Roll" redevenu trop scolaire, "Derrière l'Amour" qui ne passe pas, pour une raison inexplicable, et l'innovation ne sied pas à "Gabrielle". Alors qu'on est toujours autant heureux de retrouver "L'envie" et ses claviers emphatiques, décidément une bonne raison d'écouter ce live et plus que le reste des arrangements, déjà solides. On peut encore s'arrêter sur les chœurs de Bamy et des filles, comme les appelle le Patron, à la fois plus présents et mieux que jamais. Vraiment un excellent live.









avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1992

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum