Johnny Hallyday et le grand banquet
forum alternant tout ce qui concerne Johnny Hallyday avec nous.

1981

Aller en bas

1981

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 09:34

Very Happy
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1981

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 09:52




1981 : l'année de tous les changements


Début janvier 1981, Johny Hallyday sort son nouvel album : "En pièces détachées".  La photo noir et blanc avec Johnny, lunettes fumées, dans un atelier de moto, est une nouvelle fois signée Jean-Baptiste Mondino. Le disque a été enregistré entre Paris et Londres, entre octobre et décembre de l'année 1980. Il est escorté par le 45T promo "Deux étrangers"/"Je peux te faire l'amour", incompréhensiblement non publié dans le commerce. Car "Deux étrangers", toujours adapté d'un morceau de Bob Seger, sied bien aux cordes du chanteur. C'est la meilleure chanson d'un album inégal, où l'on sent Johnny tenter un retour au rock, avec des titres musclés comme "Excusez-moi de chanter encore du rock'n'roll", "Monsieur Paul" (assez heavy dans son genre) ou l'autobiographique "Le blues, ma guitare et moi". On y trouve aussi les deux chansons du 45T sorti avant Noël et un curieux "Lady Divine", un peu rockabilly, aux paroles équivoques qui comparent la femme à une drogue... A moins que ce ne soit l'inverse ! "En pièces détachées" contient aussi son lot de niaiseries ("La nuit crie au secours" en tête, avec son envolée de cuivres disco) et ne s'accrochera pas dans les hit-parades.



Que faut-il penser en revanche des nouvelles rumeurs de décès qui rôdent autour du chanteur? Car le 13 janvier, l'Agence France Presse fait paraître une information officielle révélant la mort de Johnny Hallyday à l'hôpital de Bobigny.  Rapidement démentie, elle laissse planer le doute sur la santé de l'artiste.  S'il s'agit d'un moyen d'attiser de l'émotion autour d'un chanteur qui ne sait plus la partager sur ses disques, cette trouvaille marketing est pour le moins macabre.

En février et mars, Hallyday s'embarque pour une tournée de 35 dates à travers la France et en Belgique. Le concert final a lieu le 23 mars à l'hippodrome de la porte de Pantin. Un double live de cette tournée est publié en avril : "Johnny Live 81", qui révèle un Johnny en grande forme, dans un écrin à la fois intimiste et rock, épaulé par un groupe américain, le Night Rider band. Assurément l'un des meilleurs enregistrements publics du bonhomme, dont est extrait le 45T "Excusez-moi de chanter encore du rock'n'roll"/"Je peux te faire l'amour".

live81

En avril-mai, Johnny se repose. Il est d'abord aux Seychelles, avec l'apprentie comédienne Babette Etienne, puis en Thaïlande, aux côtés d'une jeune blonde prénommée Sabrina...

En juin, le chanteur repart à Londres pour enregistrer de nouvelles chansons. Il met en boîte le nouveau 45T "Je t'ai aimée" ("Le coeur fermé" en face B), une rengaine molle signée Michel Mallory qui ratera sa cible de slow de l'été.
Le 15 juin, Johnny fête ses 38 ans sur RTL avec Patrick Sabatier. Il évoque notamment son goût nouveau pour le culturisme, qu'il pratique assidument en compagnie de son ami Pierre Billon.

Le 13 juillet, Johnny est la vedette d'un show télé. Il y joue un sketch avec Dominique Lavanant et révèle la jeune chanteuse britannique Kim Wilde au public français. Ce même mois, Johnny est sur tous les écrans. Au cinéma, il tient son propre rôle dans le film de Claude Mulot, "Le jour se lève... les conneries commencent". Johnny star éprise de vitesse... et d'accidents en tous genres, qui ne fera guère rire que lui... Sur les écrans publicitaires radio, la vedette défend la marque Continental Edison.

En août, le chanteur retourne à Londres terminer ses enregistrements. En sort un album à la mi-septembre, "C'est pas facile".  Ce titre en forme de constat sur sa vie et sa carrière tranche avec la photo de la pochette, où l'on voit Johnny tous muscles dehors gagner un bras de fer contre un molosse (mais il perd contre une femme au verso!). "C'est pas facile" est un album bien charpenté. De facture country-rock, il contient son lot d'adaptations, dont un réussi "Toujours le même", du décidément très prisé Bon Seger. Le 45t extrait, "J'en ai marre" (couplé à "C'est pas facile"), avec son intro stonienne à la "Oh ! Ma jolie Sarah", met le doigt sur la presse qui ne l'a pas ménagé ces derniers temps... Le problème, c'est que le public ne le ménage pas non plus. Hallyday doit continuer de se contenter d'un noyau confinés de fans purs et durs pour réussir à vendre ses disques (entre 80 et 100 000 exemplaires ces années), sans jamais réussir à retrouver les scores d'un Derrière l'amour, par exemple.

Le 22 novembre, Johnny co-organise une fête pour la dernière du Golf Drouot. La salle où il a fait ses débuts va fermer définitivement. Encore une page qui se tourne.

Le 1er décembre, le chanteur épouse Babeth Etienne avec qui il a renoué au cours de l'été. Leur mariage va constituer un record de durée : 2 mois et 2 jours.

Le 22 décembre, Julio Iglesias invite Johnny à son show télé.  Ils pousseront le duo sur "J'ai oublié de vivre".
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1981

Message par Hello le Mer 02 Jan 2019, 08:56








Johnny HALLYDAY - Live (1981)


Quel changement à l'écoute de ce Live ! Titre sobre pour ce qui semble être un témoignage concert plus modeste que les précédents de prime abord, ce qui en fait l'une de ses qualités premières. On était habitués aux doubles albums, aux orchestres énormes chargés en cuivres et en choeurs.

La plupart des live de Johnny HALLYDAY n'obtenaient pas une bonne place dans les classements, alors que ce qui le fait vivre plus qu'autre chose - à cette époque notamment -, c'est la scène. Après Que Je T'aime en 69 (1er des ventes) et le dernier en date de 79 à la Porte de Pantin (2ème), Live grimpe lui aussi à la 2ème place et capture différentes dates de la tournée, hors Paris pour la première fois. C'est donc une sélection.

Dès le départ, le son nous surprend par sa fraîcheur, son caractère direct, énergique et épuré. Ça change ! Néanmoins, c'est vite contrebalancé par une impression de lourdeur, une démarche pataude, chose d'autant plus regrettable que ce Live est fort intéressant, à l'origine. Il prend une orientation très "rock'n'roll" et retrouve, 20 ans plus tard, l'esprit des cinq premières années de carrière du patron, l'époque avec Jean Tosan, Marc Hemmler, Claude "Robbins" Djaoui...

La plupart des musiciens de ce Night Rider Band sont américains, certains membres ont joué avec AMERICA, les POINTER SISTERS... Randall "Randy" Hill, l'un des guitaristes, a même été embauché par Véronique SANSON. Bruce Deal, le saxophoniste, a vraiment le timbre chaud et sec du rock'n'roll, parfois doublé ici par le Corse, Michel Mallory himself à l'harmonica. Le son manque de relief, surtout dans l'aspect rythmique, c'est vraiment dommage !

"Fils de Personne" et "Le Bon Temps du Rock'n'roll" ont des solos de sax interminables. Sur "Toute la Musique Que J'aime", les guitares se font des passes dans un climat de totale détente. "Gabrielle" est présenté dans l'une de ses versions les plus aventureuses, comme une bande-annonce des productions d'HALLYDAY à paraître lors des mois suivants. Cependant, la voix du patron est en demi-teinte, elle semble porter la marque d'une énergie forcée et inhérente à l'ensemble du groupe.

Les titres du dernier album en date, En Pièces Détachées (1981) sont, on le sait, loin d'être convaincants, mais il s'insèrent bien dans cette durée d'une heure presque vingt. "Lady Divine" et "Deux Etrangers" gagnent un peu en chaleur rock'n'roll ; sur "Je Peux Te Faire l'Amour", les guitares sont au diapason avec le sax et la voix.

Johnny n'hésite pas à piocher dans son excellent album Johnny Reviens ! Les Rocks les Plus Terribles (1964) et ressortir des vieilleries comme "Si J'étais un Charpentier". Une version sympathique, sans cuivres mais avec l'harmonica de Mallory, l'esprit folk adapté au son de début années 80 dans ce qu'il a de plus soft. La voix du blond porte un "Salut Charlie" (extrait de Solitudes à Deux, 1978) tout aussi inattendu et dans le même ton.

On remarque la présence de "Quand Ce Jour Viendra", un titre oublié de l'album Les Bras en Croix (1963), jamais joué en concert. "J'ai Pleuré Sur Ma Guitare" est effleuré par des choeurs féminins trop en retrait tout le long du live. Avec cet extrait de l'album Je T'aime Je T'aime Je T'aime (1974), un des plus médiocres des années 70, de même qu'avec "Le Feu", classique au contraire, Johnny tient vraiment à faire honneur à Mallory ("le seul cowboy corse") et leur collaboration. Un peu comme si elle n'allait pas tarder à s'arrêter, drôle de coïncidence !

Quel traître, ce disque ! Écouté les premières fois, il dégageait une sensation de réussite par sa cohésion instrumentale, musicale. Du bonheur à l'état pur. En y revenant quelques temps plus tard, on peut se sentir gêné à l'écoute de "Le Feu" et d'autres, en pensant écouter un album différent. Pas totalement certes, la formule choisie demeure évidente. Hélas, la qualité globale l'est moins.




avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1981

Message par Hello le Mer 02 Jan 2019, 21:48








Johnny HALLYDAY - Black Es Noir (1981)


Le triste souvenir de l'album italien de Johnny HALLYDAY, paru en 76, est encore présent lorsque l'on tombe sur ce disque en espagnol. Il est exclusivement destiné aux pays parlant le castillan, à la toute fin de l'année 1981 en Espagne et au Pérou (Canta en Español), puis début 82 en Argentine, en Equateur, en Colombie et au Vénézuela (Canta en Castellano). Le CD de 2008 emploie le titre Black es Noir que nous reprenons ici, même s'il n'y a plus d'espagnol que le "es".

Cela reste toujours mieux que Johnny qui n'a, lui, vraiment rien d'espagnol. Comme pour l'italien, il garde l'accent le plus français qui soit, même si on le remercie de prononcer plus ou moins bien la syllabe "ón" comme dans "desilusión". Pas de roulement de "r" là non plus, presque pas de "v" prononcé "b", pas de "jota" ("j" devenu "r"), pas de "c" dur ("ciudad"...). Osera-t-on lui conseiller l'album en provençal, pour joindre les deux bouts ? Pesqui pas! Certainement pas !

Le seul bon "v", c'est lorsqu'il chante "Me Olvide de Vivir", "J'ai Oublié de Vivre", sans doute conseillé par Julio IGLESIAS qui adapte le texte (tous les autres sont de Carlos Toro). La filiation entre la nouvelle musique et les tubes de l'ancien footballeur n'est pas incongrue, ils la chantent d'ailleurs en duo à la télé. Après, Johnny qui interprète de la variété pour dames façon latin lover à la Julio, voilà de quoi nous faire bien rire.

L'intérêt ici donc, par rapport à l'album italien, c'est que les musiques sont réenregistrées. Un effort louable en soi, mais qui ne manque pas de nous déconcerter. C'est complètement dément d'entendre "Noir C'est Noir" en version disco-new wave-SANTANA, avec les guitares électriques et la batterie Simmons très 80's qui se mélangent aux boucles électroniques du Synclavier et aux percussions latinos, timbales etc. Tout pourrait sonner ridicule au possible – ce début, purée -, mais dès que Johnny se met à chanter, ce n'est pas mal ; ça pourrait être pire. À ne surtout pas comparer avec sa version précédente, la plus connue de "Noir C'est Noir", bien entendu...

Que dire de cet "Avé Maria" qui reprend le thème musical de "Stand By Me" et le mélange avec le classique angélique de Franz SCHUBERT ? C'est ultra-kitsch, assez rigolo, mais du grand n'importe quoi. Pierre Billon est désormais aux commandes et de manière durable, ça commence fort. "El Penal"/"Le Pénitencier", malgré une bonne intro, vire rapidement en musique de karaoké. Et Johnny qui en fait des tonnes, avec son espagnol plus que bancal...

Pourtant les musiciens français employés ne manquent pas de classe : Sauveur Mallia (basse), Slim Pezin (guitares), Emmanuel Roche (percussions), Celmar Engel (synthétiseur)... Johnny retrouve Roger Loubet (claviers) comme pour Hamlet. Après, c'est vrai qu'on peut difficilement faire mieux que Joe Hammer (BALAVOINE, GOLDMAN...) en matière d'80's très connotées, "Yo Te Amo"/"Que Je T'aime" vous le prouve, si toutefois vous avez le courage d'écouter. L'espagnol selon Johnny, les synthés emphatiques et la batterie karaoké, miam ! Venez goûter, si si señor, ¡caramba!

Certaines chansons comme "Derrière l'amour" ("Destra del Amor") ont gardé leur couleur musicale d'origine, puisqu'on sait que Johnny faisait paraître les traductions sur singles en même temps que les albums. C'est aussi le cas de "Gabrielle", qui commence normalement avant d'être totalement refondue en nouvelle version rock, plutôt pas mal d'ailleurs ! Reste le problème de la langue, mais bon, ça c'est partout. "Gabriela..." Il n'y a que Johnny pour nous faire ça !

N'est pas Nana MOUSKOURI ni Angelo BRANDUARDI qui veut. Contrairement à eux, HALLYDAY n'a pas fait des versions de tous ses disques en cinq langues différentes, tant mieux. On ne vous encourage guère à écouter "l'album espagnol", sauf si vous voulez rire un bon coup et, par curiosité, entendre des versions inédites de tubes.





avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1981

Message par Hello le Mer 16 Jan 2019, 22:29


Tournée 1981



Tournée Night Rider Band




02.02.1981 - NANTES

03.02.1981 - ROUEN

04.02.1981 - LILLE - Palais des sports saint-sauveur

05.02.1981 - LIÈGE - Liège-forum

06.02.1981 - BRUXELLES - Le Forest National (Concert filmé)
07.02.1981 - BRUXELLES - Le Forest National

09.02.1981 - CHARLEROI - Le palais des Beaux Arts

10.02.1981 - PETANGE ( Luxembourg ) - Centre sportif

12.02.1981 - STRASBOURG

13.02.1981 - METZ - Le parc des expositions

14.02.1981 - NANCY - Le parc des expositions

16.02.1981 - ANGERS

17.02.1981 - BESANÇON

18.02.1981 - BORDEAUX

19.02.1981 - MULHOUSE

20.02.1981 - DIJON

21.02.1981 - REIMS

23.02.1981 - NIMES

24.02.1981 - MARSEILLE

25.02.1981 - SAINT-ÉTIENNE

27.02.1981 - MEAUX

28.02.1981 - DOUAI

03.03.1981 - LIMOGES

04.03.1981 - ORLÉANS

05.03.1981 - RENNES

06.03.1981 - CHARTRES

07.03.1981 - ÉVREUX

09.03.1981 - LE HAVRE

10.03.1981 - AMIENS

11.03.1981 - CERGY PONTOISE

16.03.1981 - LYON

19.03.1981 - CORBEIL (ESSONNE)

22.03.1981 - ANVERS (Belgique) - Koningin Élisabeth

23.03.1981 - PARIS - Le pavillon de Paris
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1981

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum