Johnny Hallyday et le grand banquet
forum alternant tout ce qui concerne Johnny Hallyday avec nous.

1975

Aller en bas

1975

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 09:31

Very Happy
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1975

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 20:07

1975 : l'appel des States


En janvier 1975, l'oncle de Johnny Hallyday, Lee Hallyday, est à Nashville pour préparer le nouvel album. Objectif : redorer l'image rock du chanteur, piégé par les ersatz de "Que je t'aime".

En février, le chanteur y enregistre de nouvelles chansons dans une ambiance plutôt déconcertante : "Les gars jouaient quand ils voulaient, ils nous ont fait payer leurs prestations plus cher que prévu, ils nous ont pris un peu pour des cons", dira-t-il. Des soirées mémorables sont toutefois organisées avec Carl Perkins et Jerry Lee Lewis.

Le 14 avril paraît le 45T "Hey lovely lady", une chanson country au rythme enlevé, qui fournira un succès d'été à Johnny (près de 500 000 exemplaires). En face B, "La fille de l'été dernier" est une adaptation réussie du "Summertime blues" d'Eddie Cochran.
C'est ce mois-là aussi que Johnny se balade en Italie en compagnie de son épouse. Ils fêtent leurs dix ans de mariage à Rome. Ils en profitent pour enregistrer dans la langue de Dante des versions de leurs chansons récentes, en solo ou en duo. Plusieurs passages télé sont aussi programmés.

En mai, Johnny connaît des problèmes avec le fisc. Il s'exile à Los Angeles, chez son ami Michel Polnareff, exilé pour les mêmes raisons.
Le 21 paraît l'album "Rock à Memphis", enregistré aux USA. C'est un excellent disque, et assurément le meilleur depuis "Flagrant Délit". On y retrouve un Johnny félin, aussi turbulent que fragile et parfois même un peu cocasse, dans des versions réussies de morceaux du patrimoine rock américain. Derrière, les musiciens assurent une cohérence sans faille : ça joue comme en 1955, on y retrouve même les choristes d'Elvis, les Jordanaires. Malheureusement, l'album ne contient pas de tube ("Hey lovely lady" n'y figure pas) et son succès public sera modeste.



La tournée d'été démarre fin juin. Elle prévoit de croiser celle de Sylvie Vartan à plusieurs reprises, comme à Narbonne le 27 juillet, où pas moins de 47 000 personnes assistent aux concerts des deux stars réunies. Le 10 juillet, Johnny a participé à un concert de soutien pour le football club de Thonon-les-Bains. L'ambiance est tendue : altercations avec le service d'ordre, un chauffeur blessé.

Le 17 septembre paraît déjà un nouvel album. "La terre promise" poursuit l'initiation américaine, cette fois dans un registre plus country que rock. Les chansons sont toutes adaptées en français par Michel Mallory. L'ambiance est parfois un peu balloche, les paroles faiblardes ("C'est bon" ne figurera pas au panthéon des grands textes), mais le disque est sauvé par une espèce de candeur plutôt touchante. En même temps sort le 45T du même nom.



Le chanteur passe la majeure partie de l'automne dans les studios à Paris. Il met en boîte un projet qui lui est cher : "Hamlet Hallyday", qui lui avait été soufflé par son ami Gilles Thibault, mais sans cesse retardé par la maison de disques. Pas moins de 150 musiciens et choristes participent à l'enregistrement. Les sessions dureront jusqu'en février 1976.
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1975

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 20:09

JOHNNY devait chanter gratuitement pour l'arrivée du " Tour de France " mais la Préfecture de Police a pris peur suite aux incidents de Thonon Les Bains .
Le concert fut donc annulé .
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1975

Message par Hello le Jeu 27 Déc 2018, 19:56

Le 15 mars, Johnny Hallyday se produit à Rouen. Cette représentation marque la première collaboration pour le chanteur d'un certain Jean-Claude Camus.
Un certain Hello assiste ce soir la a son premier concert de JOHNNY .
Grace aux Pompiers , Hello assistera gratuitement a ce spectacle sous chapiteau .
Depuis ce jour Hello est devenu fan et l'est resté jusqu'au dernier jour de l'idole .

La tournée d'été est émaillée d'incidents : le 10 juillet, Johnny chante sous chapiteau à Thonon-les-Bains. Durant le récital, les CRS interviennent d'une façon musclée pour évacuer un groupe de jeunes installés entre les barrières de protection et la scène.
Au cours de l'échange, le chauffeur d'Hallyday est blessé. Johnny interrompt son récital et déclare : « Le spectacle est terminé, (...), si vous devez vous en prendre à quelqu'un, prenez-vous en aux policiers (...) » et il quitte la scène. Une plainte sera déposée contre Johnny Hallyday et son équipe, pour coups et blessures volontaires, incitation à la violence et voie de fait contre des policiers en exercice. Conséquence immédiate, le concert qu'il devait donner le 20 juillet, place de la Concorde à Paris, pour l'arrivée du tour de France cycliste, est annulé .

Sylvie Vartan et Johnny Hallyday, le 27 juillet, réunissent à Narbonne-Plage, 40 000 spectateurs, au cours d'un concert gratuit . Le couple est à nouveau sur scène à Montréal le 31 août.
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1975

Message par Hello le Dim 30 Déc 2018, 22:25












Johnny HALLYDAY - Rock à Memphis (1975)



Jusque là, les années 70 de Johnny ont bien fonctionné dans l'ensemble, la plupart de ses disques atteint le numéro 1 des ventes, parfois seulement le numéro 2, et pour Rock'n'Slow (1974), ça reste mieux justifié que pour Vie (1970) ou Country Folk Rock (1972).

En 1975, Rock à Memphis poursuit l'idée de retour aux sources rock'n'roll. On remarque la différence de qualité entre ce disque qui porte bien son nom, réalisé aux studios E.A.R. et Ardent de la capitale de l'état du Tennessee, U.S.A., et le précédent qui a été enregistré à Boulogne-Billancourt et supervisé par Jean Renard. Il n'y a pas de secret.

C'est le début d'un tournant pour la carrière de Johnny car celui-ci collabore pour la dernière fois avec son père adoptif, Lee Ketcham Hallyday, à qui il doit tant personnellement et professionnellement. Après avoir chanté "À Propos de Mon Père" sur Rock'n'Slow, son père biologique avec qui il n'a jamais eu de lien affectif, il dit "Ma seule consolation est d'avoir eu Lee". Ce dernier sera présent de manière secondaire pour l'album suivant, puis plus du tout.

De France et à part Lee, Johnny n'amène que Rolling Azoulay, son guitariste attitré, ainsi que les textes (ré)écrits par Michel Mallory et Long Chris, ses copains qui, d'après des rumeurs, ne s'entendent pas vraiment. Long Chris a l'avantage de l'ancienneté, mais HALLYDAY a eu des succès récents avec Mallory et l'habitude s'est installée. Impossible de départager, sauf pour la quantité d'adaptations fournies : quatre de Long Chris pour huit de Mallory.

Seul "Tutti Frutti" reste tel quel, en Anglais. On repense douloureusement à Sings America's Rockin' Hits, l'album de 1962, lui aussi enregistré à la Rome du rock, et à chaque fois que Johnny a dû montrer son incapacité à fournir un accent véritable qui ne sonne pas comme du bois en tout cas. Ici cependant, on pardonne parce que la voix s'accouple avec le son, la fraîcheur, le solo de sax... La hargne de Johnny fait que ça passe comme une lettre à la Poste et même, on peut le dire, aussi bien que l'original. Osons !

Erwin va se foutre de ma gueule mais tant pis. Les adaptations en Français sont suffisamment bonnes et portées par la voix ainsi que l'expérience du patron (ce qui lui manquait treize ans plus tôt), pour donner autant de plaisir que les originales, sans leur enlever leur rang de classiques. Il est amusant que Johnny et Eddy MITCHELL aient adopté cette démarche au même moment.

Rock à Memphis, curieusement, ne laisse pas trop de place à Elvis, en dehors de ce "Comme un Fou"/"Stuck on You" revigorant. "Sur le trottoir d'en face je la vois passer, elle mange une glace et elle n'est pas pressée, han han han, elle me sourit... Elle a des hanches à faire rêver et son T-shirt ne peut rien cacher, tout ce que j'ai, si elle veut, je lui donne, oui mais contre son numéro de téléphone !". C'est fun, frais, et puis il y a les Jordanaires aux choeurs, que demander de mieux ?

On entend les chœurs préférés d'Elvis dès le premier morceau, "Ma Chérie, C'est Moi", autre réussite du Johnny qui rend hommage. Peu d'Elvis donc mais beaucoup de LITTLE RICHARD, de Jerry Lee LEWIS et d'Eddie COCHRAN. Si "Comme un Fou" est de Mallory, Long Chris se réserve "La Fille de l'été Dernier" ("Summertime Blues"), autre bel exemple de spontanéité : "Je n'ai pas travaillé, j'ai dit que j'étais malade, parfois je me demande ce que je peux faire pour retrouver la fille de l'été dernier".

"Ma Mississippi Queen", "Jeanie Jeanie et Ta Soeur" ainsi que "Un Garçon Sur la Route" avec le petit solo bien placé de Rolling sont toutes très bonnes. Un bel album de rock'n'roll servi par l'ingénieur du son Chris Kimsey (ROLLING STONES) une nouvelle fois, les musiciens dirigés par le pianiste Tim Hinkley, et un Johnny en pleine forme qui d'ailleurs n'est pas loin de penser à s'installer aux States définitivement. Master Jerry Lee LEWIS lui-même vient jouer du piano sur "Qu'est-ce Que Tu Fais à l'école", son "High School Confidential". Que demander de mieux ?



avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1975

Message par Hello le Dim 30 Déc 2018, 22:30





Johnny HALLYDAY - La Terre Promise (1975)


La Terre Promise est un album de fin de cycle. C'est le second du diptyque enregistré par Johnny HALLYDAY dans le Tennessee, avec des musiciens du cru et au milieu des années 70, le dernier d'une période au succès maigre avant une remontée fulgurante : le chanteur n'a pas enregistré de gros tube depuis "Toute la Musique Que J'Aime" deux ans plus tôt, mais ça ne saurait tarder !

Pour l'heure, on profite encore du HALLYDAY folk-country-rock'n'roll, et de ses déclarations d'amour directes aux Etats-Unis. La terre promise... C'est le dernier album réalisé par "papa" Lee Halliday, lui qui était présent aux côtés de Johnny depuis toujours, lorsque celui-ci était encore un gamin et qu'ils sillonnaient les routes de l'Europe avec les filles de la famille pour leur spectacles, lors de l'ascension fulgurante du gamin, lorsque celui-ci a choisi son nom de scène etc etc...

Sans se passer le mot, la même année, Johnny et son vieux pote Eddy MITCHELL reprennent "Promised Land" de Chuck BERRY. L'occasion pour HALLYDAY de démarrer son nouveau disque sous les meilleures auspices, avec une énergie toute rock'n'roll, un texte révélant autant d'entrain et de charme !

Avant tout dans ce disque, encore plus réussi que Rock à Memphis, ce qui est bon, c'est la couleur des sons, l'ambiance pépère, sympa, chaleureuse, ce qui manquait à un Rock'n'Slow par exemple. Pas de cuivres, pas de lourdeur, juste l'essentiel ! Le soleil, la pedal-steel, et tutti quanti (pas frutti cette fois). La batterie sonne parfois très "poum-tchack" sur certains tempi rapides, mais les guitares se fondent gaiement dans l'atmosphère (malgré quelques soli tâtonnants par (James C. Dempsey, directeur artistique de l'ensemble), le piano aussi !

C'est toujours la guéguerre entre Long Chris, le vieil ami de Johnny et Michel Mallory, l'autre parolier-adaptateur. HALLYDAY semble de toute évidence s'en remettre plus volontiers à ce dernier, présent sur tous les morceaux sauf un, où l'ami Christian reprend ses droits (de non-auteur !).

Il s'agit de "Reste Avec Moi Cette Nuit", adaptation de "Help Me to Make It Through the Night", l'une des gemmes du premier album de Kris KRISTOFFERSON, désormais établi comme star de la chanson américaine et du cinéma. Johnny l'a aimé particulièrement, ce disque ; il en reprend deux titres. Ses versions personnelles sonnent bien proprettes à côté des originales, pour "Me and Bobby McGee" (devenue "L'histoire de Bobby McGee") il manque toute la seconde partie nébuleuse...

Les harmonicas de Mark Casstevens et Terry L. McMillan soulignent gaiement les mélodies choisies à bon escient. Johnny chante les amours déçues, les filles rencontrées furtivement, et auxquelles il repense avec plus ou moins de nostalgie. De la country pas forcément pure (il y a des soupçons d'arrangements variété, comme sur "Une Fille Sans Importance" et "La Première Fois"), mais on aime...

Les ballades sont plus ou moins belles, mention spéciale à "Linda on My Mind" (ici "Les Larmes de Belinda") qui n'est pas restée autant que Georgia dans l'esprit collectif, et pourtant quelle beauté, merci monsieur Conway Twitty ! Pour le côté plus rock et mordant, on a donc la reprise de Chuck, puis "Tout Ce Que Tu Veux" ("Baby You Got It"), où Johnny y va de ses « Oh oui ! » à gogo, tout en jouant les chevaliers servants...

Parmi le meilleur, on trouve aussi "C'est Bon", "La Ruée Vers l'or" (thème assez différent du texte original) et surtout "Hey Lovely Lady", plein de fraîcheur et de beauté dans le chant, pas besoin d'en faire trop comme ailleurs. Michel Mallory propose là un de ses meilleurs travaux d'adaptation. Ce disque n'est pas un classique d'HALLYDAY, mais on y revient pour ça, pour le plaisir !







avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1975

Message par Hello le Mer 16 Jan 2019, 20:41


Tournée 1975


22.03.1975 - COUCY LE CHÂTEAU

28.03.1975 - ROUEN - Parc des Expos ( sous chapiteau) (Premier concert produit par Camus/ Coullier)

22.04.1975 - TOULOUSE

22.05.1975 - GONESSE

00.05.1975 - SPA - Casino

00.00.1975 - NANTES

14.06.1975 - PROVINS

26.06.1975 - SPA (Belgique) - Casino (dans le cadre du festival de la chanson française)

28.06.1975 - MANTES LA JOLIE

04.07.1975 - MARSEILLE

06.07.1975 - NICE

07.07.1975 - CLERMONT-FERRAND

09.07.1975 - GRENOBLE - Patinoire

10.07.1975 - THONON-LES BAINS - Chapiteau place de Crête

21.07.1975 - SAINT-PALAIS SUR MER

27.07.1975 - NARBONNE PLAGE - Plage (Sylvie Vartan)

28.07.1975 - SAINT-CHELY

??.07.1975 - FÉCAMP - La fête de la bière

04.08.1975 - NICE

05.08.1975 - FRÉJUS

10.08.1975 - LE GRAU DU ROI

13.08.1975 - REMIREMONT

14.08.1975 - COLMAR - La foire aux vins

16.08.1975 - PALAVAS LES FLOTS

22.08.1975 - GENEVE La patinoire des Vernets

23.08.1975 - PRISCHES (59) (Annulé - otite)

30.08.1975 - QUEBEC (Canada) - Québec expos (Sylvie Vartan)

31.08.1975 - MONTREAL (Canada) - La place des Nations (Sylvie Vartan)

00.09.1975 - CHARMES

22.11.1975 - MOUSCRON (Belgique) - Éden

23.11.1975 - NAMUR - Octave Henry

24.11.1975 - CHARLEROI - Le palais des expositions
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1975

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum