Johnny Hallyday et le grand banquet
forum alternant tout ce qui concerne Johnny Hallyday avec nous.

1972

Aller en bas

1972

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 09:11

Very Happy
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1972

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 20:28

1972 : quel cirque !


En février, Johnny Hallyday entreprend une mini-tournée aux USA.

Début mars, Johnny se repose aux Antilles. Un reportage de ses vacances est publié dans Paris-Match, où le chanteur estime que ses prochaines chansons sont "très réussies et devraient beaucoup plaire au public".
Le 11 mars, il donne un concert intimiste au Golf Drouot.
Le 13, il participe à un gala pour la lutte contre l'antisémitisme à l'Olympia, aux côtés de Michel Delpech, Michel Polnareff et Julien Clerc. Une sorte de spectacle des "enfoirés" avant l'heure.
Le 15 paraît un nouveau single : "Comme si je devais mourir demain", une chanson qui renoue avec la veine de "Que je t'aime", avec force violons et choeurs. En face B, la très folk "Hello USA" servira de bande originale pour le film de François Reichenbach, "J'ai tout donné", qui dévoile un coin de la vie intime de Johnny. Le moyen métrage a été tourné aux USA en janvier-février. On y voit le "clan" Hallyday, sa femme, son fils et sa maman. "Hello USA" est aussi le premier projet avec l'auteur-compositeur Michel Mallory, un Corse qui a déjà écrit quelques chansons pour Sylvie Vartan. C'est le début d'une longue collaboration qui durera près de dix ans.

On voit aussi Johnny apparaître dans un téléfilm de Jean-Marie Périer, aux côtés d'un nouvel ami, Gilbert Montagné, qui a triomphé l'an passé avec "The Fool". Il en sera ainsi désormais : à chaque fois qu'un nouvel artiste cartonne, Johnny se le met sous le coude. Une sorte de vampirisation qui lui évitera les déconvenues commerciales qu'il avait connues après son service militaire.

En mai, Johnny fait une brève apparition dans le film "Malpertuis" d'Orson Welles. Il est alors déguisé en matelot. Prélude aux galères à venir ? Le film "J'ai tout donné" est présenté hors compétition au Festival de Cannes.

En juin, le chanteur crée son propre label, J.H. Music. Il publie le 45T de sa choriste, Nanette Workman, débauchée l'année précédente de chez Joe Cocker. En face B, un duo "Apprendre à vivre ensemble" amplifie les rumeurs de flirt. C'est le début d'une année de brouille avec Sylvie Vartan.

Dans les salles, le film "L'aventure c'est l'aventure" se taille un joli succès populaire, confirmé depuis par ses multiples rediffusions à la télé.

Ce mois de juin voit aussi démarrer une tournée d'été ambitieuse : "Johnny Circus", probablement inspiré par le "Rock'n'Roll Circus" des Stones. En première partie, des danseurs, des numéros de cirque, le groupe progressif Ange, Tommy Browne en solo, son égérie Nanette Workman... 124 personnes au total, techniciens compris. Hallyday arrive généralement en Rolls blanche ou sur sa Harley Davidson. Le show du chanteur est largement basé sur les chansons du nouvel album qui paraît le 28 juin : "Country Folk rock", escorté par le 45T : "Rien ne vaut cette fille-là", qui joue dans l'esprit de "Sarah", avec le funky "Toi tu voles l'amour" en face B. Ce 33T contient de bonnes chansons (à noter, l'une des très rares collaborations d'Eddy Mitchell, "Comme un lion en hiver") et un son superbe, mais "Country Folk Rock", moins cohérent que son prédecesseur, déçoit par quelques errements regrettables. On y retrouve même une version en italien de "Essayez", rebaptisée pour l'occasion "E dio creo la donna" (Et dieu créa la femme). Malgré la présence d'excellents musiciens tels que le batteur de jazz Earl Palmer, le titre usurpe un peu le contenu et oublie "Variétés". Johnny veut trop en faire, visiblement. Le public décroche et la tournée "Johnny Circus" va vite tourner au fiasco. Certains soirs, le show a du mal à attirer plus de 150 personnes. L'échec va peser durablement sur la carrière du chanteur, qui ne pourra plus être en mesure de financer une grande scène pendant plusieurs années. On note par ailleurs la dernière collaboration de Micky Jones (compositeur de "Mon amour à Marie"), qui s'en va aux USA fonder le groupe Foreigner.

En septembre paraît le nouveau 45T extrait de l'album : le très folk "Ma main au feu", signé Mallory. En face B, une chanson sur la peine de mort, "Sauvez-moi", passera à peu près inaperçue mais sera le clou du spectacle "L'ange aux yeux de laser" sept ans plus tard.

En novembre, Johnny rejoint les Olympic Studios de Londres pour mettre en boîte de nouvelles chansons.

Le 22 paraît le 45 T "Avant", nostalgique, qui sera boudé pour sa face B : "Tu peux partir si tu le veux". Ces titres sont dévoilés à la télévision lors d'un show consacré à Jean-Marc Thibault. Hallyday les interprète en play-back, l'air absent. "Avant", joué en costume et noeud-pap', sonne curieusement comme du Claude François. L'auteur de "Comme d'habitude" triomphe il est vrai en France et porte de l'ombre au rocker. A tel point que celui-ci fait apparaître sur grand écran une cohorte de danseuses attifées comme des Clodettes pendant "Tu peux partir si tu le veux".

Pour couronner le tout, sa tante et mère adoptive Hélène Mar disparaît en décembre. Dans une émission télé diffusée en 2009 à l'occasion de la tournée d'adieu du chanteur, Michel Mallory se souvient de cette fin d'année comme difficile pour Johnny. "Il n'allait vraiment pas bien", dit-il.
avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1972

Message par Hello le Mer 26 Déc 2018, 20:38

Tournée " JOHNNY Circus  1972 "














Le village Johnny HALLYDAY n'est pas une entreprise de spectacle. A une époque ou le public prend de plus en plus conscience de sa vérité en matière de loisirs, il est maintenant nécessaire de bousculer les conventions et de renoncer à un systéme démodé qui a lassé le public, remis en cause l'existence du spectacle et enfermé l'artiste dans des principes qui tuent lentement le music-hall.

Renoncant à la sureté et a la quiétude des contrats d'été, Johnny HALLYDAY et son village vont se lancer dans une aventure de  82 jours de spectacle total ou le public partagera, suivra meme s'il le désire, le voyage d'une communauté qui aime la musique et la vie.

Il n'y aura dans cette communauté ni l'idée d'un message , ni celle d'une révolution. Le seul message, la seule révolution ne seront, en fait, que de vouloir faire retrouver à nos générations désespérées, un peu de la joie et de l'enthousiasme des grandes fetes du temps passé, dans lesquelles, sur les places des villes et le parvis des églises, la liesse populaire inventait le spectacle en élisant le roi des truands et le pape des fous, au milieu des épouvantes de siècles sans lumières.

Ouvert de midi à minuit, le village présentera, entre autres activités :

- une boutique de tatoueur
-un studio photo ou le public aura la possibilité de se faire photographier ou posteriser avec Johnny HALLYDAY
- un magasin de vetements , ou tous les articles seront immédiatement retouchés aux mesures de l'acheteur
- un musée Johnny HALLYDAY : sa vie et celle de tous les grands rockers
- un stand moto avec possibilité d'essais sur une piste
- une voiture épicerie : produits américains, anglais et exotiques
- un glacier confiseur
etc etc...

Chaque dimanche , une grande messe sera chantée et sera célébrée sous le chapiteau.

Un journal quotidien et gratuit publiant les photos de la journée sera distribué a tous les spectateurs.

Du 15 juin au 5 Septembre 1972 , le village parcoura 75 villes de France.

En activité tous les jours de midi a minuit, il présentera, en outre, un spectacle de théatre moderne sous le chapiteau à 18 heures, avant le show Johnny HALLYDAY a 21 heures.

CHAPITEAU ET TRANSPORTS

Le village aura une superficie totale d'un hectare.
Le chapiteau de 4000 places comportera une scéne en inox de 120 mètres carrés.
L'ensemble pourra etre monté et démonté en 2 heures 15.
Les 85 tonnes de matériel seront transportées à bord de 20 camions.

Il y aura en outre :

10 camions exposition, 6 roulottes luxe, 2 voitures caisse, 1 camion cuisine, 1 camion citerne, 2 voitures bar, 2 camions groupes électrogènes, 1 camion transportant 250 barrières de sécurité, 3 voitures d'affichages, 1 voiture avant courrier et un camion sanitaire.

Soit au total, 59 véhicules qui consommeront environ 5.500.000 litres d'essence ou de fuel pour l'ensemble de la tournée.

PERSONNEL TECHNIQUE ET ARTISTES

Montage chapiteau 37 personnes
Administration 7 personnes
Sonorisation 4 personnes
Lumières 7 personnes
Ouvreurs 10 personnes
Cuisiniers, infirmerie et sanitaire 7 personnes
Chauffeurs 22 personnes
Personnel camions expositions 40 personnes
Artistes et musiciens 35 personnes

Au total 169 personnes de 19 nationalités différentes.(France, belgique, Hollande, Espagne, Italie, Hongrie, Allemagne,Tchécoslovaquie, Inde, Népal, Grande Bretagne, Dahomey, Sénégal, Cote d'ivoire, Egypte, USA, Israel,  Maroc)

REPAS ET SOIN

5 cuisiniers prépareront plus de 13.000 petits déjeuners, 26.000 repas.
et utiliseront (entre autres denrées)

3 tonnes de beurre, 10 boeufs, 50 moutons, 2500 volailles, 3 tonnes de pommes de terre, 3 tonnes de légumes frais, 2 tonnes de riz, 2 tonnes de pates alimentaires, 200 kilos de sel.

D'autres part, une infirmière et deux infirmiers seront en permanence à la disposition de toute l'équipe du village Johnny HALLYDAY.

L'utilisation de toute drogue sera interdite.

Toute dérogation entrainera l'exclusion immédiate du village Johnny HALLYDAY.

MATERIELS ET ACCESSOIRES DIVERS

- 4 sonorisations
- 3 tables de mixage
- 90 amplificateurs
- 600 projecteurs
- 150 km de cables et fils électriques
- 400 bonbonnes d'azote liquide
- 100 000 ballons
- 1 imprimerie offset
- 1 laboratoire photo
- 2 groupes électrogènes
- Rolls Royce
- Motos



avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1972

Message par Hello le Lun 31 Déc 2018, 08:23









Johnny HALLYDAY - Country, Folk, Rock (1972)


1972 est encore une année faste pour notre Johnny national, en bonnes choses et en moins bonnes. Il y a sa nouvelle incursion dans le cinéma avec le tube "L'Aventure, C'est l'Aventure" pour le film du même nom de Claude Lelouch, avec Lino Ventura, Jacques Brel, Charles Denner et tant d'autres, Johnny compris. Chanson plutôt bonne, quoiqu'on y ressent le principe de commande.

HALLYDAY se sent plus libre sur son seul album de l'année. Country Folk Rock porte bien son nom et marque un nouveau pas pour l'artiste qui vient de rencontrer un certain Michel Mallory. Voilà un pseudonyme bien parisien pour Jean-Paul Cugurno, né en Corse à Monticello, là même où Jacques DUTRONC se retire pour des décennies. Johnny, un peu moins âgé, se lie d'amitié avec lui. Ancien chanteur country et parolier de Claude FRANÇOIS, il reste auprès du patron pendant neuf ans et travaille même pour Sylvie.

L'auteur Corse apparaît au moment où Johnny se détache de Ralph Bernet, le Marseillais ex-cireur de chaussures qui, néanmoins, signe la moitié des adaptations du nouvel opus. Sur le modèle Flagrant Délit, Johnny revient en arrière et les quelques compositions réalisées avec Michel Mallory sont situées au début essentiellement. La dynamique "Hello US USA" figure au générique du documentaire J'ai Tout Donné par François Reichenbach dont nous avons parlé pour le live précédent et qui sort cette même année. On retient surtout "Ma Main au Feu" et ses tournures malignes ainsi que "Joe, la Ville et Moi", western en chanson folk. Et bien sûr, l'adaptation du hanté "Salvation"/"Sauvez-Moi", décisif pour le rapprochement avec Mallory.

Cet album est donc très américain, plus que le précédent, et Johnny engage tout un tas de guitaristes pour marquer la fin de l'ère Mick Jones. Outre lui-même, on trouve "Rolling" Azoulay et Jerry Donahue comme en 1971, l'excellent Patrice Tison mais aussi Don Preston sur "Viens le Soleil" ("Sunshine" à l'origine) et son superbe rock sudiste. Nous sommes en plein dans les années dorées de LYNYRD SKYNYRD, ALLMAN BROTHERS BAND et Johnny s'en nourrit copieusement. L'album, déjà partiellement enregistré à Paris et Londres, est complété à Los Angeles.

Un régal que ce Country Folk Rock, qui renferme des pépites comme l'adaptation du "Love Taker" de Gary WRIGHT en "Toi, Qui Voles l'Amour" par un Ralph Bernet très appliqué. La musique est sophistiquée, rugueuse et Johnny met la hargne qu'il convient. On apprécie également sa prestation sur "Comme Si Je Devais Mourir Demain", parenthèse hippie que l'on doit à Patrick Lemaître et l'auteur Jean-Pierre Lang. Dernière composition, celle de Claude Moine alias Eddy MITCHELL et son ami Pierre Papadiamandis, la très dense "Comme un Lion en Hiver".

À part le pseudo accent italien de la nouvelle version d'"Essayez" (album Vie, 1970), "E Dio Creo la Donna" -mais on en reparlera dans quatre ans ! -, ce disque est excellent de bout en bout. Il est auréolé par la présence d'excellents musiciens, Tommy Brown, la bassiste californienne Carol Kaye, des guitares slide ensoleillées et l'harmonica de Billy Workman sur "Joe, la Ville et Moi".

Workman est le jeune frère de la grande Nanette, parmi les choeurs massifs et pour la dernière fois. Johnny et elle sont hyper-proches, malgré une presse et un public français très partisans qui préfèrent Sylvie et la (hum !) fidélité de Johnny. Ce dernier écrit pour Nanette un 45 tours très bon et comprenant un duo vocal, mais la belle histoire prend fin violemment. Pour cette musicienne exceptionnelle, Américaine du Deep South alors bien marquée par la drogue et pour le moins libérée sur le plan relationnel, son plus grand chagrin reste la séparation d'avec Johnny. Elle devient un sex-symbol en incarnant "Lady Marmelade" en 1975, juste après Patti LaBELLE, et s'illustre dans STARMANIA en 1978, tout en menant une carrière solo jalonnée d'albums intéressants.

HALLYDAY veut terminer son année par un projet dingue (et même deux, mais son Cinecittà français ne verra jamais le jour). Le Johnny Circus est calqué en partie sur le show des ROLLING STONES en 1968, mélangeant tournée musicale avec spectacles de cirque. Ce qui nécessite beaucoup de moyens et reste comme un excellent souvenir en lui-même. Hélas, il se solde par un désastre financier et le patron en garde quelques séquelles pour des années.






avatar
Hello
Chef coq indien

Points : 260647
Messages : 245631
Réputation : 447
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 48

http://johnny-hallyday-4.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1972

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum